Piérart vise un recours auprès de Courard

MARECHAL,GISELE

Page 7

Samedi 29 décembre 2007

Colfontaine Conseil communal convoqué en urgence

Conseil communal convoqué en urgence, jeudi soir. L’ordre du jour contenait surtout le retrait des délégations de Patrick Piérart (bourgmestre démissionnaire) d’ASBL et intercommunales diverses. Le point, déjà proposé au vote en novembre, avait été entaché d’irrégularités : la présidente du CPAS avait voté, alors qu’elle n’a qu’une voix consultative au conseil communal.

Menés par Mme Dominguez (CDH), les conseillers de son groupe et du MR ont quitté la salle avant ce vote « n’ayant toujours pas reçu du collège, le motif clair de son retrait de confiance envers l’ex-mayeur ».

Patrick Piérart, lui, n’a pas dit son dernier mot ! Il s’en explique au lendemain de la séance. « Un, ce conseil d’urgence, a coûté 2.500 euros au bas mot à la commune, jetons de présence et convocations d’urgence comprises, alors que rien ne pressait : ces délégations pouvaient m’être retirées au prochain conseil. Deux, le 18 décembre, le PV de la séance précédente n’a pas été voté. S’il l’avait été, je m’y serais abstenu, notamment concernant mon dossier. Trois, le budget voté en décembre n’était pas assorti de déclaration de politique générale. Or le PV mentionne le contraire ».

Et d’annoncer un recours auprès du ministre Courard. La perspective de se voir un jour traiter de « bouillant » conseiller ne l’effraie pas, « puisque je dis la vérité ».