Profession : peintre de Noël

ALBIN,DIDIER

Page 25

Samedi 22 décembre 2012

Animation Anatole Kabamba décore les vitrines des restos, cafés et magasins pour les fêtes

Depuis décembre 1987, Anatole Kabamba – Nat comme l’appellent ses clients – est l’un des artistes de Noël les plus actifs en région de Charleroi. À main levée, il transforme en tableaux des dizaines de vitrines de commerces : paysages enneigés, personnages de films et de dessins animés, forêts de sapins, scènes de fête… Le coup de pinceau est précis, l’écriture arrondie et joyeuse. Chaque décor est unique. Une œuvre éphémère qui disparaît au plus tard à la chandeleur.

Son décor le plus fou ? « La famille Simpson en habits de Noël ! s’amuse-t-il. C’était sur la vitrine d’une taverne de Marcinelle, le patron voulait ça. Alors, j’ai peint Marge et Homer Simpson coiffés de bonnets rouges à fourrure blanche. Dans le même genre, j’ai aussi représenté E.T. l’extraterrestre en Père Noël pointant son doigt vers une planète. »

Généralement, c’est plus classique : un hameau sous la neige, un traîneau tiré par des rennes, deux flûtes de champagne qui s’entrechoquent.

« Il m’arrive de peindre des visages d’après photos et de les intégrer à mes compositions. » C’est ainsi qu’une bouchère de la rue Neuve a été représentée en vitrine de son propre commerce en tenue de Mère Noël. Aux côtés d’un certain… Paul Magnette dont Nat a exécuté le portrait.

À Charleroi, ils ne sont qu’une poignée d’artistes à décorer des vitrines. Nat revendique la réalisation de pas moins de 70 % des peintures vitrines. « J’attaque la saison vers la mi-novembre et je la termine quelques jours avant la Noël.

Les commandes ne manquent pas. Mes clients se montrent très attachés à cette tradition. » C’est le cas des propriétaires du restaurant Michelangelo dans le cœur de Charleroi, dont le peintre a également décoré l’intérieur. « Un peu à la manière de la chapelle sixtine, sourit-il. Pour les besoins des décorations de fin d’année, je suis au travail tous les jours presque par tous les temps. »

Si un petit décor s’exécute en moins de 30 minutes, Nat a réalisé quelques grosses pièces. « Une fois, j’ai emballé un magasin de 800 mètres carrés comme un méga cadeau, en peignant du ruban et des nœuds sur toutes ses fenêtres. » Effet saisissant garanti. « En dehors de la période des fêtes, je réalise des fresques et des lettrages personnalisés. Il m’est arrivé de devoir aller chez des clients en dehors des frontières, jusqu’à la côte d’Azur. J’ai en effet décoré une brasserie sur la promenade des Anglais ! »