Province Prévention du BEP Trier ses déchets, même en vacances

BODART,CORINNE

Page 18

Mardi 25 juin 2002

Province Prévention du BEP

Trier ses déchets, même en vacances

CORINNE BODART

Visites d'un centre de tri, multiplication des séances d'information, animations dans les écoles,... Le département environnement du BEP (Bureau économique de la province) a plus d'un tour dans son sac pour sensibiliser petits et grands à la gestion des déchets. Des efforts qui, rappelle le BEP, sont également à mener sur son lieu de villégiature.

Nous avons été présents dans différents salons, nous avons envoyé de la documentation, nous avons formé des guides composteurs,... Lorsqu'elle dresse le bilan des actions préventives en matière de gestion des déchets, menées durant les six premiers mois de l'année 2002, Anne-Catherine Lahaye montre que les idées ne manquent pas pour conscientiser les gens.

Notre volonté est de changer les habitudes des citoyens, poursuit-elle. Oui, les déchets, ça coûte cher. Oui, en réduire la production allège la poubelle et la facture. Maintenant, nous ne pouvons que conscientiser les gens. Ensuite, à eux de faire leurs choix de consommation en toute connaissance de cause.

Évidemment, informer les enfants dès aujourd'hui, c'est former les consommateurs de demain. D'où l'importance des animations dans les écoles. Trier la poubelle de l'école avec une animatrice ou assister à un spectacle de marionnettes sur le thème des déchets, cela fonctionne plutôt bien. À l'école. Maintenant, à la maison, je ne sais pas si les enfants poursuivent leurs efforts.

Tout comme nous ne savons pas si les personnes qui trient leurs déchets chez elles, font de même sur leur lieu de villégiature. Dans la majorité des cas, ce n'est pas encore un réflexe conditionné.·

Renseignements : 081-71.82.11 ou www.bepenvironnement.be.