Quand l’équitable a droit de cité

DUBOIS,FRANCIS

Page 13

Lundi 6 octobre 2008

Ixelles L’action communale récompensée

La Semaine du commerce équitable se poursuit en Belgique jusqu’au 11 octobre. L’initiative vise à sensibiliser l’opinion publique et à encourager les consommateurs à acquérir ce type de produits. Entre-temps, Ixelles est devenue après Bruxelles-Ville la deuxième « commune du commerce équitable » de la Région. Ce lundi à 19 heures, elle recevra son titre sous forme d’une plaque officielle à la salle du conseil de l’hôtel Malibran.

Pour obtenir cette reconnaissance, Ixelles a dû satisfaire à six critères fixés dans le cadre d’une campagne menée à l’échelle européenne par Max Havelaar. Dans la commune, c’est essentiellement au sein de l’administration que s’est inscrite la démarche, appuyée par les échevines du commerce Dominique Dufourny (MR) et de l’environnement Nathalie Gilson (MR).

Diverses actions ont été menées pour favoriser le commerce équitable et, plus largement, le développement durable. Sur le plan politique, la commune a ainsi ratifié en décembre 2007 la « Charte d’Aalborg+10 » qui rassemble des villes européennes dans un plan d’actions.

Sur le terrain, Ixelles s’est notamment distinguée par des journées de sensibilisation dans les cantines scolaires avec la distribution de bananes et de céréales issues du commerce équitable, mais aussi auprès des salariés communaux, du personnel de cuisine ou des personnes âgées. La maison de repos les Heures douces s’est ainsi inscrite dans le projet-pilote « Collectivités durables en Région bruxelloise », qui vise à gérer une cantine de manière durable et à réduire son empreinte écologique dans un esprit de solidarité.

L’organisation d’événements et l’écho qui leur a été donné à travers l’information communale participent également de la reconnaissance d’Ixelles en tant que « commune du commerce équitable ». Jusqu’au 16 octobre, on peut ainsi admirer à la chapelle de Boondael l’exposition « Esclaves au paradis », de Céline Anaya-Gauthier et Esteban Colomar, où les visiteurs sont amenés à découvrir l’envers d’un commerce, non équitable celui-là, dans les plantations de canne à sucre en République dominicaine.

Le tableau complet des actions menées à Ixelles peut être consulté sur le site officiel de la campagne : www.cdce.be.

Après l’obtention du titre, la commune entend poursuivre l’effort avec pour objectif de persuader toujours plus de sociétés, d’organisations, de magasins, de restaurants et cafés, mais aussi l’administration, de l’importance du commerce équitable.