RIXENSART VEUT LUTTER CONTRE L'ABSENTEISME SCOLAIRE

MEUWISSEN,ERIC

Page 26

Vendredi 7 avril 1995

Les tenanciers de café devront apposer l'affichette «Accès interdit aux moins de 16 ans»

Rixensart veut lutter contre l'absentéisme scolaire

C'est vraiment très grave ici à Rixensart. Il y a réellement des problèmes. Ainsi s'est exprimée la bourgmestre Jacqueline Herzet, mercredi soir, lors de la discussion relative à la mise au point du règlement de police limitant l'accès des mineurs aux cafés durant les heures de cours.

- Il y a à Rixensart des problèmes de délinquance, d'absentéisme, de drogue. On veut mettre les tenanciers devant leurs responsabilités pour leur dire qu'ils doivent lutter avec nous contre l'absentéisme. On a été contacté par les directions d'école. Je vous demande de voter ce règlement comme un signal d'alarme. Les tenanciers devront apposer une affichette «Accès interdit aux moins de 16 ans».

Sur les bancs de la majorité, l'Écolo Philippe Lauwers ne s'est pas privé de faire des commentaires.

- Vous donnez l'impression que les choses sont tout à fait catastrophiques. Je suis sceptique quant aux résultats de cet arrêté de police. Les jeunes iront tout simplement ailleurs. Ce règlement s'attaque aux manifestations du phénomène mais pas aux racines du mal. Il rassure juste les directeurs d'école et les parents.

De son côté, l'ancien bourgmestre Michel Coenraets s'est félicité que le débat soit lancé en la matière. Mais il trouve ce règlement de police trop superficiel. Il faut voter une motion dans laquelle le conseil demande au collège de proposer quelque chose en profondeur.

Dénégations de Jacqueline Herzet: Je vous dis que c'est urgent de remettre les enfants dans les écoles. Je vous propose qu'on vote la motion prévue assortie éventuelllement d'une mention complémentaire allant dans le sens de la motion de Monsieur Coenraets.

Après bien des discussions et une suspension de séance, les deux motions ont été votées (12 oui et 15 abstentions pour la première et 13 oui, 8 non et 6 abstentions pour la motion de l'opposition). Un vote quelque peu contradictoire mais qui montre bien à quel point les conseillers sont conscients du problème et prêts à essayer de le résoudre. Conclusion de Jacqueline Herzet: Nous reviendrons sur ce point au prochain conseil.

E. Mn.