Roméo et Juliette à la chinoise

BRADFER,FABIENNE

Page 51

Lundi 10 mars 2008

Spectacle « Songes sur la route de la soie » à Liège le 11 mars

Le mythe de Roméo et Juliette transposé en Chine, à l’époque de la troisième dynastie, et revisité à travers la tragique histoire d’amour entre un jeune artiste peintre sans le sou et la fille d’un seigneur de guerre, le père s’opposant évidemment à cette union. Pour une grande fresque chorégraphique et musicale très colorée, proposée par la Compagnie Lanzhou Song and Dance Theatre, créée en 1970 et originaire de la province de Lanzhou.

Ce spectacle bien rodé, présenté au Forum de Liège le 11 mars prochain, après un séjour au Palais des Congrès à Paris où nous étions et une tournée en France, se veut populaire, pour emmener un large public dans un voyage au-delà du temps. Deux heures durant, un tourbillon de danses traditionnelles chinoises, de pas de deux de jeunes danseurs et de grandes scènes guerrières raconte en quatre actes cette tragédie d’amour, du désert brûlant aux Caves des mille bouddhas. Avec 70 musiciens, 80 danseurs, plus de mille costumes et des décors impressionnants.

Annoncé comme « le plus grand spectacle de danse jamais venu de Chine », mais emballé par une musique bizarrement trop internationale jouée par un orchestre live, Songes sur la route de la soie n’a pas l’ambition de plaire aux sinophiles mais plutôt d’embarquer les amateurs de dépaysement dans un fauteuil pour un féerique ballet de danses, de couleurs, de batailles, de rubans, de soieries, de fuite, de poursuites et de romantisme. L’ensemble fastueux est soigné et de qualité, mais il faut aussi savoir que l’âme véritable de la Chine ancestrale n’y est effleurée que de la pointe des pieds. Comme sur une belle carte postale.

Forum de Liège, le 11 mars, 20 h 30 ; 04-223.18.18 ; www.leforum.be. Théâtre Sébastopol à Lille, les 13, 14 mars à 20 h 30 et le 15 mars à 15 h et 20 h 30 ; 00.33-3.20.54.44.50 ; theatre-sebastopol.fr.