Ruralité, énergie verte, logement

SONON,CHRISTIAN

Page 11

Lundi 12 mars 2007

Perwez Six années par le menu

La majorité du ministre André Antoine a confirmé ses engagements. La minorité lui reproche de promettre tout et n'importe quoi.

Le développement durable et convivial pour Perwez. Voilà la bannière que la majorité a décidé de brandir jusqu'en 2012. En caractères gras figure le contournement de Thorembais-Saint-Trond.

On va créer un nouvel axe de pénétration entre la sortie de l'E 411 et l'arrière du zoning. Un parking sécurisé sera aménagé à la sortie de l'autoroute.

« Le caractère rural de nos villages sera réaffirmé, a annoncé le ministre wallon et bourgmestre empêché André Antoine, le chef de file de DRC. Et nous allons mettre en oeuvre la réalisation de notre Plan communal de développement durable, qui commencera par les aménagements des places de Malèves et de Thorembais-les-Béguines. »

Dans la même optique, la commune consacrera un million d'euros (subsidié à 75 %) à l'élaboration d'un plan « Escargot » (plan antivitesse), qui se concrétisera notamment par la création de nouveaux ronds-points entre l'E411 et le centre de Perwez.

L'une des priorités majeures restera le logement. Parce que Perwez est une commune de plus en plus prisée (1), la majorité entend développer un plan communal ambitieux, aménager des logements sociaux dans les bâtiments de l'ancienne gendarmerie, construire de nouveaux logements intergénérationnels et, surtout, créer une agence foncière communale.

Le commerce, aussi, tracasse la majorité, qui annonce une vaste consultation populaire auprès des commerçants afin de revitaliser le centre.

Une salle communautaire

dans chaque village

Les chantiers du futur ? Quand celui du Foyer culturel sera terminé, c'est la rénovation de la maison de repos d'Orbais qui focalisera l'attention. Elle sera suivie de la restauration du presbytère de Perwez dans les locaux duquel seront regroupés divers services de la commune et du Centre public d'action sociale. Sans oublier, bien sûr, le développement du zoning et l'agrandissement du parc éolien.

Poussé par son ministre régional, Perwez entend bien jouer à fond la carte de l'énergie renouvelable. L'adhésion au plan photovoltaïque de la Région wallonne et les primes aux panneaux solaires figurent en bonne place.

Enfin, les jeunes ne seront pas oubliés. Dans chaque village seront aménagés un espace public et une salle communautaire.

L'opposition n'a pas voulu voter ce programme. « Sur certains points, vous manquez de crédibilité, sur d'autres, vous réinventez la roue ! » a lancé Jean-Marc Aldric (PS). « On vous sent plein d'autosatisfaction », a reproché Christian Durie (Ecolo). « Vous décidez tout, vous réfutez les contradictions, bref, vous êtes en train d'organiser un système fermé pour nos concitoyens ! » a reproché Christian Dailliet (MR).

« Le meilleur outil de participation citoyenne, ce sont les élections. Nous avons remporté trois sièges supplémentaires et ce programme reprend point par point nos engagements électoraux », a conclu André Antoine.

(1) Perwez est la commune du Brabant wallon dont la hausse de la population a été la plus importante entre juillet 2005 et juillet 2006 : + 2,13 %.