Seraing - Le dispensaire a été complètement rénové Les soins vétérinaires accessibles à tous

CARROZZO,SERGIO

Page 15

Lundi 13 octobre 2003

Seraing - Le dispensaire a été complètement rénové

Les soins vétérinaires accessibles à tous

* En 2002, le dispensaire vétérinaire soutenu par la Fondation Prince Laurent a soigné gratuitement 3.172 animaux. Aujourd'hui, il fait peau neuve.

SERGIO CARROZZO

Samedi, la princesse Claire et le prince Laurent ont procédé à l'inauguration des locaux entièrement rénovés du dispensaire vétérinaire de Seraing. Et pour cause : la Fondation Prince Laurent a participé activement à son ouverture, il y a six ans, et contribue depuis lors à son fonctionnement.

Le dispensaire accueille des animaux nécessitant des soins et appartenant à des personnes qui n'ont pas les moyens financiers d'aller chez un vétérinaire. Le centre n'est accessible, en effet, qu'aux allocataires sociaux, aux handicapés, aux personnes disposant de faibles revenus (1).

Ici, tout est gratuit : les soins dispensés aux animaux, les médicaments, les opérations, les castrations, les vaccinations. Nous avons une ambulance qui peut aller chercher des personnes - et leurs animaux - à mobilité réduite, explique André Doppagne, président et cheville ouvrière du dispensaire serésien, qui ajoute : J'ai toujours été un grand ami des animaux et j'ai toujours eu la fibre sociale. Quand j'étais président du CPAS de Seraing, j'ai sollicité la Fondation Prince Laurent lorsqu'elle a lancé le dispensaire de Bruxelles. Il en fallait un en Wallonie. J'ai proposé Seraing. Les responsables de la Fondation ont accueilli avec enthousiasme cette candidature et en décembre 1997, le dispensaire est devenu opérationnel.

Depuis son ouverture, son taux de fréquentation n'a cessé d'augmenter : de 1.038 visites en 1998 à 3.172 en 2002 et plus de 3.800 prévues cette année. Il s'agit surtout de chiens et de chats mais il y a aussi des lapins, des hamsters, des oiseaux, et même une chèvre et un iguane. Pour répondre à cette demande croissante et pour s'occuper des petites bêtes le mieux possible, le dispensaire vient de subir un profond lifting. Il disposera désormais d'un hall d'accueil, de WC, de deux cabinets de consultation, d'une salle d'opération, d'une animalerie, etc.

Les animaux viennent d'un peu partout de la région liégeoise : Seraing, 506 pour les neufs premiers mois de 2003, Liège (496), Flémalle (150), Herstal (90), Huy (13), Verviers (21) et même Namur (2), etc. Le dispensaire fonctionne grâce à la Fondation qui prend en charge les rémunérations des deux vétérinaires à mi-temps et des médicaments, entre autres, et du CPAS de Seraing qui met à sa disposition trois agents (secrétaire, ambulancier, technicienne de surface) sans compter l'aide apportée par de nombreux stagiaires vétérinaires et des bénévoles.

La fréquentation croissante du dispensaire prouve son utilité. On oublie souvent que pour une personne en situation de détresse morale et/ou financière, un animal, c'est vraiment important. Il lui donne une part de son affection et lorsqu'il est malade, le maître en souffre beaucoup. En soignant les animaux, ce qui est déjà honorable en soi, on aide aussi leur maître, explique André Doppagne qui résume de la sorte la philosophie du dispensaire.·

(1) Pour connaître les conditions d'accès au dispensaire, infos : Fondation Prince Laurent. Dispensaire pour animaux : place des Verriers à Seraing. Tél. : 04/338.39.38. Consultations du lundi au vendredi de 9 à 12 h.