Sommet : des conclusions en demi-teinte, estime Joëlle Milquet

n.c.

Vendredi 26 mars 2010

Les conclusions du Sommet européen sont en demi-teintes et génèrent quelques déceptions, a commenté vendredi la ministre de l’Emploi, Joëlle Milquet. Si la ministre se dit rassurée par certaines précisions en matière d’emploi, en particulier l’extension aux femmes de l’objectif d’un taux d’emploi à 75 %, elle est en revanche déçue en matière de politique sociale. Elle regrette que le Sommet n’ait pu déboucher sur un chiffrage de l’objectif de réduction de pauvreté et de cohésion sociale ou en matière d’éducation. Mme Milquet appelle aussi à une grande prudence dans le changement des règles du Pacte de stabilité. « Il faudra être d’une extrême vigilance dans le cadre de ce débat qui ne peut pas mener la Belgique à une politique d’austérité aveugle, au moment même où les stabilisateurs économiques et les politiques sociales et de l’emploi ont montré leur efficacité pour protéger les citoyens de la crise », a-t-elle dit.