Soupçons de fausses factures

DORVAL,SABINE

Page 24

Jeudi 26 avril 2007

Judiciaire Stephan Jourdain renvoyé en correctionnelle

Impliqué dans un dossier de fausses factures pour plus de 900.000 euros, Stephan Jourdain, l'homme d'affaires bruxellois, propriétaire du cercle de Lorraine, devra s'en expliquer en correctionnelle après l'été.

Mercredi, le président de la chambre du conseil du tribunal de Namur, M. Pierre Mathieu, a rendu une ordonnance très motivée sur l'un des trois dossiers Jourdain pendants devant la justice namuroise. Il s'agit de la découverte par le curateur de la faillite d'une société d'électricité de Jemeppe-sur-Sambre de factures manifestement surévaluées et toutes curieusement destinées à des sociétés dont l'homme d'affaires était administrateur. Soit une trentaine de documents pour un montant total de plus de 900.000 euros émis entre 1997 et 2000. L'instruction avait mené à l'inculpation de dix personnes, dont M. Jourdain, auxquelles on reprochait, outre les faux et usages de faux en écritures, des fraudes fiscales, à l'ONSS et à la TVA.

Il y avait également une série d'opérations liées à la vente et au rachat de parts d'autres sociétés dans lesquelles elles étaient parties prenantes. Les sociétés bénéficiaires étaient notamment les sociétés immobilières Godinghil, Fond Roy et l'Office des propriétaires.

En ordonnant le renvoi du dossier en correctionnelle, Mathieu en a toutefois écarté toute une partie, à la satisfaction de la défense, parce que, a-t-il indiqué, l'expertise comptable qui la mettait en lumière avait été réalisée par un expert qui avait dressé « de véritables réquisitoires ». Par ailleurs, cinq des inculpés ont bénéficié du non-lieu.

Stephan Jourdain et ses avocats avaient plaidé la suspension du prononcé. Mais le président a rappelé que cette mesure est destinée à empêcher toute publicité. Or, dans le cas présent, M. Jourdain avait lui-même fait état de ses problèmes judiciaires sur un plateau de télévision...

Sauf recours, l'affaire pourrait être fixée en correctionnelle en septembre.