SPLEEN DES MAISONS DE JEUNES A ST-JOSSE, LE "CAVEAU" RETROUVE UN GITE MAIS LE MALAISE PERSISTE

ROBERT,FRANCOIS

Page 23

Jeudi 23 mars 1995

Spleen des maisons de jeunes à St-Josse

Le «Caveau» retrouve un gîte

mais le malaise persiste

Il règne un sérieux malaise au sein des maisons de jeunes à Saint-Josse. Voici quinze jours, le «Caveau» (rue du Chalet) fermait sans préavis pour cause de travaux, jetant les jeunes et les animateurs de Miroir-Jeunes à la rue. La rénovation de l'académie de Saint-Josse (située au dessus du «Caveau») a en effet obligé l'entrepreneur à bloquer l'accès au sous-sol.

Où les recaser ? Un moment, la commune avait pensé à la maison de la rue Godefroid de Bouillon. Suggestion vite rejetée car les animateurs désiraient rester dans le quartier. Une solution vient heureusement d'être trouvée. Grâce à l'intervention de Guy Cudell et du ministre du logement Didier Gosuin, les jeunes se sont installés depuis le début de la semaine dans une maison de la rue Saint-Josse appartenant à la Région. Les jeunes semblent enchantés.

Mais ce geste ne règle pas tous les problèmes. La maison de la rue Godefroid de Bouillon crée de gros soucis à Guy Cudell : il a affirmé qu'il avait dû mettre fin à la gestion de «Saint-Josse Contact» parce que l'association s'était dissoute.

- C'est faux, affirme l'un des trois membres de l'association évincée. Nous n'avons jamais été dissous et c'est nous qui avons rompu le contrat avec Guy Cudell. Celui-ci refuse d'admettre qu'il y a des délinquants à Saint-Josse. Pour lui, tout va bien et il n'y a pas de problème. La réalité est tout autre.

Pour l'instant, la gestion de la maison a été confiée à deux animateurs détachés des rues Verte et du Chalet.

Une autre affaire encore est en train de semer la zizanie dans les MJ. Khlalil Zeguendi, détaché de la Stib pour s'occuper du service de la jeunesse à Saint-Josse, a été prié de retourner à ses trams le 30 avril alors que son contrat expire le 30 juin. Or, c'est lui qui est la cheville ouvrière depuis 5 ans de la mise sur pied de l'opération Été-Jeunes (dont les résultats sont remarquables) qui coordonne les activités des maisons de jeunes.

Qu'est-ce qui a poussé Guy Cudell à suspendre cette collaboration ? Khalil Zeguendi est populaire dans son service et parmi les jeunes. Mais l'entente avec Cudell n'était plus très bonne, semble-t-il. En outre, Khalil Zeguendi a été récemment élu conseiller communal FDF à Schaerbeek...

À Saint-Josse, on fait remarquer que la mise en place d'Été-Jeunes requiert plusieurs mois. Engager quelqu'un le 30 juin ne serait guère judicieux. Et Khalil Zeguendi n'entend pas se laisser faire. Il exige un motif valable à cette rupture de contrat.

FRANÇOIS ROBERT