Sursis pour Bancontact/Mistercash

MUNSTER,JEAN-FRANCOIS

Page 24

Samedi 31 mars 2007

Banques Les banques renoncent à introduire Maestro au 1er janvier 2008

Le passage à Maestro suscitait la colère des commerçants. Les banques renoncent, faute de soutien.

Marche arrière toute. Le système de paiement électronique Bancontact/Mistercash ne passera pas de vis à trépas la nuit du 31 décembre 2007, comme l'avaient annoncé les banques. La Belgique attendra encore un peu avant de basculer dans SEPA, cet espace européen unique de paiement qui permettra de payer partout en Europe avec la même carte de banque. Ce n'est qu'un sursis. Le système Bancontact/Mistercash est trop belgo-belge, ce qui le condamne dans le cadre de SEPA. Il est simplement prolongé « sine die ».

Initialement, les banques belges avaient choisi de le remplacer au 1er janvier par le standard international de Mastercard, Maestro, le seul à être compatible SEPA actuellement. Puisque la fonction Maestro était déjà présente sur 95 % des cartes de banque, ce choix s'était imposé assez vite. C'était sans compter sans la vague de contestation que cette décision suscita chez les commerçants.

La Fedis (fédération de la distribution) et les organisations de classes moyennes (UCM, Unizo...) ont fait leurs comptes. Et ils se sont rendus compte que la tarification appliquée par Mastercard allait être beaucoup plus coûteuse que celle de Banksys, gestionnaire du réseau Bancontact/Mistercash. Elle varie en fonction du montant de la transaction alors que celle de Banksys était forfaitaire. La Fedis avait calculé que cela allait entraîner une augmentation moyenne des tarifs pour les commerçants de 250 %, chiffrant le surcoût à 100 millions d'euros par an.

Finalement, les banques ont entendu les commerçants. « Force est de constater que, faute d'un cadre de référence européen clair pour les activités de paiement par carte, il n'y a pas, à l'heure actuelle une base de soutien suffisamment solide pour asseoir le projet », a commenté vendredi Febelfin, la fédération belge du secteur financier. La Fedis et l'UCM se sont aussitôt réjouis de cette décision.

Que va-t-il se passer à l'avenir ? Febelfin ne se prononce pas. Il est probable que les banques belges vont attendre l'arrivée de nouveaux concurrents de Mastercard sur le marché. Le plus important d'entre eux étant Visa avec son système V-Pay. Les commerçants espèrent que cette concurrence accrue leur permettra d'obtenir de meilleurs tarifs.