Svindal déjà géant, presque polyvalent

n.c.

Jeudi 21 décembre 2006

Le Norvégien Aksel Lund Svindal a remporté
son premier succès le slalom géant de la Coupe du monde messieurs de ski alpin, à Hinterstoder. Il confirme son image de skieur polyvalent et de prétendant au globe de cristal.


 A cinq jours de son 24e anniversaire, le prodige norvégien s'est offert sur la Wertung de Hinterstoder son deuxième succès de la saison, le quatrième sur le circuit mondial, à chaque fois dans une
discipline différente.
 

Vainqueur du super-combiné de Beaver Creek (Etats-Unis) en décembre, Svindal s'était imposé la saison dernière en super-G (Lake Louise/Canada) et en descente (Aare/Suède).
 

Il ne lui manque plus qu'une victoire en slalom pour réaliser le grand chelem et s'inscrire définitivement dans la continuité des "Vikings polyvalents", Kjetil Andre Aamodt et Lasse Kjus, retraité depuis
mars dernier.
 Le géant est à mes yeux la discipline la plus exigeante, je suis très heureux d'en avoir enfin gagné un, a souligné le costaud norvégien (1,89 m pour 97 kg).
 Je ne voyais presque rien dans la deuxième manche, mais c'était la même chose pour tout le monde: j'y suis allé un peu au hasard et cela rend ce succès encore plus beau, a-t-il admis.
 

Avec un temps de 2 min 25 sec 63/100 à l'issue des deux manches, il a devancé le Canadien François Bourque de 26/100 et le Finlandais Kalle Palander de 40/100.

 Brouillard

Le Norvégien, numéro deux mondial et vainqueur de la Coupe du monde de super-G la saison dernière, avait signé le meilleur chrono de la première manche: il avait limité la casse
sur le second tracé (19e temps) alors que la visibilité se dégradait de plus en plus à cause d'un épais brouillard.

 Au classement général de la Coupe du monde, la brume commence en revanche à se dissiper au sommet: Svindal est repassé en tête avec 521 points mais reste sous le menace de Bode Miller, 4e
jeudi d'une discipline qui n'a pas ses faveurs.

 L'Américain, qui a été pendant 24 heures après son succès dans le super-G de Hinterstoder, leader du classement mondial pour la première fois depuis plus d'un an, garde toutes les cartes en
main.

 Le lauréat de la Coupe du monde 2004-05 et quadruple champion du monde pourrait repasser en tête à la faveur des deux descentes de Bormio (Italie), les 28 et 29 décembre.

 Derrière Svindal et Miller, passés tous deux à côté des jeux Olympiques de Turin en février, le trou est fait.

 Le Suisse Didier Cuche reste à distance honorable (410 pts), mais les Autrichiens Benjamin Raich et Hermann Maier sont relégués respectivement à la 7e place (271 pts) et à la 8e place (260 pts).

 Raich, numéro un mondial la saison dernière, a sauvé la "Wunderteam" d'une nouvelle déroute avec sa 5e place jeudi, mais l'Autriche s'inquiète pour ses skieurs: une seule victoire, sept podiums, le
ski masculin autrichien n'avait plus traversé un tel brouillard depuis 1992.

(d'après AFP)