Texas au pouvoir Sharleen Spiteri est fâchée avec les vacances. Après le «best of», suit la tournée

COLJON,THIERRY

Page 50

Mercredi 6 décembre 2000

Texas au pouvoir Sharleen Spiteri est fâchée avec les vacances. Après le «best of», suit la tournée

Lancée au printemps 99 en support de l'album «Hush» qui verra le groupe écossais étendre au monde entier sa domination, la tournée de Texas a deux années de suite honoré Torhout-Werchter, en plus d'un Forest-National. Suffisant? Non. Sharleen, John- ny et les garçons sortent aujourd'hui «The greatest hits» et s'apprêtent à repartir sur les routes dès février 2001, avec quelques festivals d'été à la clé (en Belgique, le Beach reste possible). Stakhanoviste, la petite Sharleen?

Cette tournée ne fut pas la plus longue, nous a-t-elle rappelé. Le Southside Tour dura deux ans non stop. Je ne me considère pas pour autant comme une dingue de boulot. Johnny, lui, est un «workaholic».

Tout en parlant, dans sa suite d'hôtel, on jette un coup d'oeil à la télé allumée où des images de piercing hard la fascinent:

J'ai eu les oreilles percées à 12 ans, parce que ma soeur, plus jeune que moi, l'avait fait. Mais je me suis rendu compte après que je n'aimais pas ça. Je trouve très joli le lobe de l'oreille. C'est une belle partie du corps, douce comme la peau d'un bébé. J'adore me caresser le lobe...

Hum... Revenons-en à ces quelques nouveautés présentes sur «The greatest hits». «In demand», notamment, écrit avec l'Américain Austin Dallas, connu pour avoir écrit les hits de TLC:

Dallas Austin nous a demandé de travailler avec lui. On a toujours été très ouverts à d'autres influences. C'est évident pour nous, ça fait partie de notre évolution. Quand quelqu'un dont on apprécie le travail nous sollicite, on ne voit pas pourquoi on refuserait d'essayer. Ça nous permet de nous remettre en question, de garder une certaine fraîcheur. C'est facile pour Johnny et moi de continuer de faire comme on a toujours fait, c'est confortable. C'est plus difficile de se mesurer à quelqu'un provenant d'un autre univers. Ça nous intéresse d'avoir l'opinion de quelqu'un d'extérieur.

Comment est perçuTexas aux Etats-Unis? Sharleen n'en sait rien.

Je ne le demande jamais à ceux avec qui nous travaillons. Ça ne m'intéresse pas de savoir la raison pour laquelle ils s'intéressent à nous. On est différents, c'est tout. De la même manière, si vous me demandez de définir Austin Dallas, j'en serais incapable. Il n'y a rien de stratégique, ce sont des rencontres improvisées. C'est juste un feeling.

Avec «So in love with you», Craig Armstrong fait son grand retour dans Texas. Peu de gens savent que le roi écossais des arrangements pour cordes (Massive Attack, Madonna, Arno...), célèbre depuis son «Love between us» et de nombreux soundtracks, faisait partie de Texas...

Il est de retour, oui! Il était dans le groupe, aux claviers, avant qu'on signe notre deal avec Mercury. Il jouait sur certains morceaux qui se sont retrouvés sur «Southside», dont «I don't want a lover». Johnny connaissait Craig du temps de Hipsway, avec qui il a même tourné. Il a joué sur la plupart des albums de Texas, mais il est tellement occupé ces dernières années qu'il lui est impossible de réintégrer le groupe. En plus, il est trop cher aujourd'hui, l'enfoiré! Cette compil était l'occasion rêvée de faire à nouveau appel à lui. On le voulait parce qu'il a fait partie de l'histoire de Texas et lui aussi y tenait.

Mais on pourra toujours lui demander de faire des arrangements, ou une coproduction.

«Guitar song» est un autre inédit, cosigné par... Serge Gainsbourg, la ligne rythmique étant basée sur un échantillon de «Je t'aime, moi non plus»:

Je l'ai rencontré en 1989. Il nous a remis notre premier disque d'or, à Paris, dans une boîte. On a également fait un show TV spécial avec lui. Il était adorable. Je ne connais pas toutes ses chansons mais il y en a beaucoup que j'aime. J'adore les arrangements qu'il faisait dans les années 70. Le son est une vraie mine d'or. On n'écrit plus de chansons comme ça...

THIERRY COLJON

Texas, à Forest-National, le 18 mars (0900-80.800). Album: «The greatest hits» (Mercury-Universal).