Tihange : deux litres d’eau contaminée s’échappent quotidiennement

n.c.

Jeudi 12 juillet 2012

Depuis dix ans, une faible quantité d’eau contaminée s’échappe de la piscine de refroidissement dans laquelle est entreposé temporairement le combustible nucléaire usagé issu du réacteur nº1 de la centrale de Tihange.

Les ingénieurs de la centrale nucléaire de Tihange travaillent depuis dix ans sur une fuite qui touche la piscine de désactivation dans laquelle est entreposé temporairement le combustible nucléaire usagé issu du réacteur Nº1 – le plus ancien – pour y être refroidi, indique La Libre Belgique. Deux litres d’eau contaminée s’échappent quotidiennement de la piscine. La fuite serait due à des microfissures au niveau des soudures des plaques d’acier inoxydable qui recouvrent le bassin.

« Le problème est géré et il n’y a aucune pollution extérieure », assure l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). Cette eau « légèrement radioactive est traitée sur le site de Tihange comme les autres effluents liquides ».

La fuite est connue de longue date et mentionné dans un courrier daté d’il y a six ans, dans lequel l’Agence précise qu’Electrabel poursuit ses investigations pour la localiser. Six ans plus tard, on en est toujours au même point, indique La Libre.

L’AFCN juge que ce risque n’est pas inacceptable tant qu’il est géré, même dans la perspective de la prolongation du réacteur 1 de Tihange jusqu’en 2025. Un expert en questions d’étanchéité estime en revanche qu’il faut remplacer la cuve. « Avec le temps, des microfissures se transforment inévitablement en fissures, surtout si elles se situent dans le bas de la piscine ou la pression est plus importante ».

Le porte-parole de la centrale de Tihange, contacté par La Libre, souligne que les autorités ont toujours été tenues informées de cette situation.

ClDD