tours de belgique

CLEANTE

Page 30

Mercredi 27 mai 1998

TOURS DE BELGIQUE

«Prenez attention à la marche!» me conseille le propriétaire des lieux. Prendre attention a souvent été considéré comme un belgicisme. En 1877, le grammairien Isidore Dory y voyait un calque du néerlandais acht nemen . Mais comment, si cette hypothèse était fondée, expliquer qu'on trouve le tour chez Georges Duhamel: «Je ne prenais guère attention aux allées et venues de Didier» (Le Cri des profondeurs )? Je crois, comme Joseph Hanse ( Dictionnaire des difficultés, 3 e éd., p. 110) que l'expression n'a rien de spécifiquement belge, qu'elle doit s'expliquer par analogie sur prendre garde, qu'elle est moins répandue que faire attention .

CLÉANTE