Toutes nos mères sont dépressives

MAKEREEL,CATHERINE

Page 28

Mercredi 24 août 2011

*Grange du château, Thoricourt

Thibaut Nève poursuit ici l’exploration des rapports mère-fils dans un registre absurde et pétri d’autodérision. Portant des perruques outrées dans une caricature assumée, Quentin Marteau et Thibaut Nève incarnent leurs mères, un coach farfelu, un père presque invisible, un rêve halluciné et des tonnes de culpabilité refoulée. Plus une mise en abyme décalée du théâtre. Dans le cadre de « Théâtre au vert ».

Articles similaires :