TROIS ANS DE PRISON POUR DE BONVOISIN

MILUTIN,ROGER

Page 1

Mercredi 7 juin 1995

Trois ans de prison pour de Bonvoisin

La lecture du jugement a pris deux heures, ce matin. Deux longues heures consacrées aux activités du baron Benoît de Bonvoisin, poursuivi en correctionnelle pour faux et usage de faux ainsi que divers manquements d'ordre fiscal. Six autres prévenus comparaissaient dans l'affaire, liée aux activités des sociétés Promotion et distribution générale et Compagnie internationale d'édition populaire, qui édita la revue d'extrême droite «Europe Magazine ».

Dans ses attendus, le président Bernard Fabry a souligné le rôle important joué par le «baron noir» dans les activités de ces sociétés : Le prévenu n'a cessé de dissimuler des pratiques frauduleuses. Et le jugement précise : Bonvoisin n'a jamais cherché à voir si ce qu'il faisait était illégal ou immoral, mais uniquement si cela lui était profitable. Une sanction rigoureuse s'impose donc.

Benoît de Bonvoisin a été condamné à 3 ans de prison ferme. Le procureur du Roi n'a pas demandé son arrestation immédiate. Nicole Schils et Gregory De Reys ont tous deux été condamnés à 9 mois avec sursis. Pierre Dimanche et Jean-Marie Lelarge ont été acquittés. Et les frères André et Pol Scaillet bénéficient, pendant trois ans, de la suspension du prononcé. (J.-P. B.) Photo Roger Milutin.