Trois galaxies livrent leur histoire

DU BRULLE,CHRISTIAN

Page 12

Jeudi 12 mars 2009

Astronomie Observations croisées

Les galaxies situées à quelque 6 milliards d’années-lumière de nous n’ont réellement pu être étudiées dans le détail que lorsque le télescope spatial Hubble a été placé en orbite en 1990. Avant cette année, elles n’apparaissaient que comme de petites taches difformes…

Aujourd’hui, en combinant la puissance du télescope spatial à l’acuité du spectrographe Flames/Giraffe désormais disponible au Very Large Telescope (VLT) européen de l’ESO, installé au Chili, les chercheurs peuvent étudier dans le détail et… en quasi trois dimensions ces galaxies lointaines.

Grâce au spectrographe, ils peuvent suivre les mouvements des gaz ionisés qui circulent au sein de ces galaxies. C’est cette circulation qui leur donne accès à cette fameuse 3e dimension. Cette vision, unique, des galaxies distantes permet de construire des modèles presque aussi précis que ceux que l’on applique pour des objets beaucoup plus proches. Dans le cas des galaxies lointaines, une équipe de huit astronomes a ainsi pu reconstruire l’histoire de trois galaxies. Des travaux qui nous renseignent sur la manière dont ces objets se sont formés puis ont évolué.

Dans une de ces galaxies, la présence de gaz chauds ionisés couplée à l’absence pourtant attendue d’étoiles jeunes et chaudes dans son voisinage laisse penser que cette galaxie s’est formée à la suite d’une collision entre deux galaxies spirales riches en gaz. Dans deux autres galaxies, les structures observées débouchent sur la même explication.

Les astronomes sont actuellement en train d’étendre leur analyse à l’ensemble de l’échantillon observé d’une centaine de galaxies. L’étape suivante sera de comparer les résultats complets avec les caractéristiques mesurées des galaxies proches et de construire ainsi une vision cohérente de l’évolution des galaxies au cours des 6 derniers milliards d’années, soit presque la moitié de l’âge de l’Univers !