Uccle L'ancien concessionnaire du réseau de télédistribution veut rester aux commandes Coditel tente d'empêcher Brutélé d'hériter du réseau communal

CLAEYS,JANINE

Page 23

Mercredi 3 janvier 2001

Uccle L'ancien concessionnaire du réseau de télédistribution veut rester aux commandes Coditel tente d'empêcher Brutélé d'hériter du réseau communal JANINE CLAEYS

Remis! Brutélé ne prendra pas le relais de Coditel à Uccle le 3 janvier, comme prévu. Dès lors, les Ucclois ne doivent pas encore adapter leur grille des programmes. Jusqu'à quand? Ce sera à la Justice de le dire, mais l'échevin responsable, Marc Cools, pense qu'il ne faudra que quelques jours pour contrer Coditel.

Je regrette l'attitude de la SA Coditel, dit-il, qui, un mois après avoir été avertie des décisions du conseil communal, conteste aujourd'hui celles-ci. Ces décisions ont été approuvées par l'autorité de tutelle (la Région). Les Ucclois bénéficieront alors d'un meilleur service qu'aujourd'hui et la nouvelle formule assurera à la commune des rentrées - financières plus importantes. La commune sera d'autre part beaucoup mieux associée que par le passé aux choix stratégiques sur l'avenir de son réseau.

En menant son action devant le tribunal de 1 re instance le 29 décembre, -Coditel a en tout cas gagné quelques jours. L'affaire remonte à octobre 1999, quand la commune a décidé de racheter le réseau pour 60 millions. La convention de concession à Coditel précisait en effet que fin 1999, Uccle pouvait ou racheter le câble ou rédiger une nouvelle convention.

Uccle a ensuite lancé un appel d'offres de concession, avant de penser à revendre le réseau: un candidat avait proposé 1,2 milliard, et d'autres frappaient à la porte. Mais les offres se sont effondrées, et il a été décidé en novembre dernier de se rallier à l'intercommunale Brutélé: un contrat intéressant (Uccle souscrit des parts pour 15 millions, dont 3,8 millions à payer tout de suite, mais retouchera plusieurs millions par an), d'autant que Brutélé a accepté de revoir ses statuts pour autoriser Uccle à la quitter si elle le désirait.

Les 31.000 ménages ucclois reliés au câble continueront à bénéficier de quelque 40 chaînes et, contre paiement de 1.290 F par mois, de 22 chaînes du «bouquet numérique» de Brutélé (dont Canal +). La commune va introduire une action en opposition pour se dépêtrer de Coditel. La fin des interférences juridiques serait pour dans quelques jours.*