Un « donut énergétique » au large de Wenduine

DE MUELENAERE,MICHEL

Page 24

Jeudi 17 janvier 2013

Énergie Le ministre Johan Vande Lanotte veut installer une station de production d’énergie en mer du Nord

L’élaboration d’une stratégie marine par le ministre chargé de la Mer du Nord, Johan Vande Lanotte (SP.A) suit son petit bonhomme de chemin. Le document devrait être prêt cette année. Mercredi à Zeebruges, l’Ostendais a dévoilé un nouvel aspect de ses projets : la création, au large de Wenduine, d’un « atoll énergétique » permettant de produire de l’électricité en cas de besoin. Ce genre de construction qu’on appelle également « lacs d’émeraude » ou « îles énergétiques » a fait l’objet d’études en France et aux Pays-Bas.

Le principe de ces dispositifs est le même que celui des Step (stations de transfert d’énergie par pompage) comme celle qu’Electrabel détient à Coo. « C’est la plus vieille et toujours aujourd’hui de loin la forme la plus efficace de stockage d’électricité à large échelle », indique le ministre fédéral de la Mer du Nord. A quoi ressemblerait la future station belge ? « Nous prévoyons dans notre plan d’aménagement spatial une zone permettant l’installation du dispositif. Il s’agirait d’une sorte d’île circulaire, un grand “donut” posé sur le sable. A l’intérieur, il y aurait un grand puits. » En temps normal, celui-ci resterait rempli. Lors de périodes de pic de production d’électricité (par exemple lorsque le vent souffle abondamment), l’eau serait pompée hors du puits en utilisant l’électricité excédentaire. A l’inverse, en cas de besoin d’énergie, l’eau pourrait rentrer naturellement dans le puits de l’île circulaire, en passant par des turbines hydrauliques produisant de l’électricité.

Un consortium déjà intéressé

Une utopie ? Pas tant que cela. L’idée aurait déjà été évoquée auprès du ministre par un consortium international comprenant des sociétés belges. C’est donc le privé qui le concrétisera.

Le projet de Vande Lanotte est concret : « La zone de concession pour cet atoll énergétique se trouve dans le plan à environ 3 km de la côte, au large de Wenduine. Elle est large de 2,5 km et se trouve à 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. » L’atoll aura également une fonction environnementale : il pourra être utilisé pour accueillir des zones de reproduction d’oiseaux de mer (sternes, goélands bruns…).

Le plan pour la Mer du Nord comprend cinq concessions pour les éoliennes offshore (objectif : 2.000 MW installés d’ici 2020) et deux zones pour l’aquaculture. Il s’agira d’aquaculture intégrée, insiste Vande Lanotte, « la monoculture aquatique ne sera pas autorisée. On acceptera seulement des projets combinant des objectifs environnementaux, la production de nourriture et la production actuelle et future d’énergie renouvelable ».