Un mariage très médiatique

JENNOTTE,ALAIN

Page 14

Jeudi 20 septembre 2007

Verviers La médiathèque et la bibliothèque en marche vers l’union

L’échevin de la Culture entend boucler rapidement le rapprochement des deux institutions. Sur fond de plan social.

Alors que la tension sociale monte à la Médiathèque de la Communauté française, qui se prépare à l’exécution d’un plan social de grande envergure pour l’ensemble de son réseau, la survie du centre de prêt de Verviers semble assurée, grâce à un mariage programmé avec la bibliothèque communale.

En juin dernier, le collège communal avait déjà marqué son intérêt quant à une reprise officielle de la Médiathèque. Depuis, les réunions se sont succédé et le projet prend forme. La convention liant le sort des deux institutions pourrait être signée avant la fin de l’année, même si la fusion ne se fera que progressivement.

« Depuis des mois, je réfléchissais à un plan de modernisation de la bibliothèque communale qui tirerait également parti de synergies avec la médiathèque, explique l’échevin verviétois de la Culture, Jean-François Istasse (PS). Mais tout s’est accéléré avec l’annonce du plan social ».

Dans le cadre de ce plan, le gouvernement de la Communauté française devra approuver des modifications décrétales pour permettre aux bibliothèques de bénéficier d’une prime lorsque des synergies seront développées avec la Médiathèque, afin de couvrir les frais supplémentaires induits par cette collaboration.

Objectif : éviter la fermeture de plusieurs centres de prêt en Communauté française et éviter la perte de 20 équivalents temps plein, qui devront être reclassés auprès de diverses bibliothèques dans les deux ans. Parmi les communes ciblées, Verviers est le projet le plus avancé.

Casser les murs

« Le décloisonnement de ces deux institutions verviétoises, qui sont hébergées dans le même bâtiment, ne peut que profiter au grand public de toute la région, note Jean-François Istasse, qui entend « casser les murs », au propre comme au figuré.

Le service des travaux de la ville planche déjà sur un projet d’aménagement du bâtiment qui devrait figurer au budget communal pour 2008. Le rez-de- chaussée du bâtiment, place du Marché, deviendrait un espace d’accueil pour la bibliothèque et la médiathèque et serait également aménagé pour l’organisation d’animations culturelles, notamment pour les écoles. La bibliothèque conserverait son espace actuel et la médiathèque s’installerait dans l’ancienne salle des fêtes, au premier étage. Des ordinateurs y seront également disponibles, pour créer une sorte de cybercafé culturel à la disposition des usagers de la bibliothèque et de la médiathèque.

La convention de transfert permettra à Verviers de disposer des équipements et de toute la collection locale de médias. La future médiathèque communale pourra se connecter au réseau informatique de l’ensemble des centres de prêt et les utilisateurs pourront commander n’importe quel média disponible dans la collection communautaire, riche de plus de 800.000 médias. Verviers pourrait aussi profiter des conditions de la centrale d’achats de disques et de DVD pour enrichir ses collections.

« Des négociations triangulaires entre la Médiathèque, la Communauté française et la ville de Verviers doivent encore avoir lieu, notamment pour préciser le statut du personnel », ajoute l’échevin verviétois. La médiathèque de Verviers emploie cinq personnes et prête environ 70.000 médias par an.

Le directeur général de la Médiathèque, Jean-Marie Beauloye, s’est félicité de l’évolution du dossier. « Cela démontre que notre volonté de restructuration du réseau correspond à du concret tant pour le personnel que pour le public de la Médiathèque. Cela préfigure également des accords du même type dans d’autres centres de prêt ».