UN MUSICIEN AUX TALENTS MULTIPLES:FRANCOIS GLORIEUX NOMME A LONDRES

PHILIPPON,CHARLES

Page 10

Lundi 10 septembre 1990

Un musicien aux talents multiples

François Glorieux nommé à Londres

François Glorieux vient d'être nommé chef permanent du National Symphony Orchestra de Londres, cette capitale dans laquelle en 1967, il avait obtenu la «Harriet Cohen International Music Award».

Cas particulier dans la vie musicale belge, il est pianiste, chef d'orchestre, compositeur, professeur de musique de chambre au Conservatoire de Gand et invité à l'université de Yale, aux Etats-Unis.

Personne n'a oublié ses «concerts-dialogues», ou encore ses récitals dans lesquels il faisait retentir ses improvisations «à la manière de...». Né à Courtrai le 27 août 1932, il étudia le piano avec Marcel Gazelle à Gand, avec Yves Nat à Paris, avant de donner à Ostende son premier grand récital. C'était en 1956. Quelques années plus tard, il rencontre André Cluytens: le début d'une étroite collaboration qui conduira le chef d'orchestre et le pianiste dans une tournée (la dernière de Cluytens) à travers l'Allemagne et l'Autriche. Glorieux travailla également au Théâtre royal de la Monnaie, notamment avec Serge Lifar, André Leclair et Maurice Béjart.

Au début de sa carrière de pianiste, Brahms et Scriabine l'attiraient plus particulièrement. Côté français, Ravel, Debussy et Fauré. Il s'illustra aussi comme musicien de jazz, et aborda avec un égal bonheur le grand répertoire et la musique de divertissement, avec un sens inné du show et du spectacle.

CHARLES PHILIPPON