Un nouvel opus contre Reynders

COPPI,DAVID

Page 4

Samedi 1er mars 2008

Après avoir commis l’ouvrage très polémique : L’homme qui parle à l’oreille des riches, publié en 2007 aux éditions Aden, Marco Van Hees nous gratifie d’un nouvel opus pas du tout à la gloire de notre ministre des Finances, intitulé (et illustré) subtilement Le Frankenstein fiscal du D r Reynders (aux éditions Solidaire) et consacré entièrement au système des intérêts notionnels.

Extrait : « Le bébé du ministre des Finances est une sorte de Frankenstein semant un véritable carnage dans les finances publiques. On se doute que l’homme qui parle à l’oreille des riches n’est pas mécontent d’avoir livré à tous les dirigeants d’entreprise du pays l’arme fatale contre l’impôt des sociétés… »

Le libéral-réformateur n’avait pas aimé la première version ; il risque de ne pas adorer la seconde.