Un seul tour d'horloge, mais une véritable fête de l'auto

FAURE,ERIC

Page 21

Vendredi 17 juin 2005

BTCS Plus de 90 voitures, ce samedi dès 14 heures, au départ des 12 Heures de Spa

ERIC FAURE

Plus de 90 voitures, de nombreux pilotes cotés et l'espoir légitime de réunir plusieurs dizaines de milliers de spectateurs ce samedi, cela alors que l'épreuve n'en est qu'à sa... 2e édition : les organisateurs des 12 Heures de Spa ont le sourire, même lorsqu'ils évoquent la gestion sportive d'un tel peloton. Plus que jamais, les prétendants à la victoire devront aller vite tout en se montrant prudents dans le trafic, analyse simplement Christian Lahaye, le GO du meeting. Depuis toujours, c'est l'un des paramètres majeurs de l'endurance...

D'où vient le succès de participation de ce tour d'horloge et plus globalement des Belgian Touring Car Series (BTCS) ? Outre la convivialité, les participants y apprécient l'approche « libérale » des règlements (pour autant évidemment que la sécurité soit garantie). En clair, si un concurrent veut équiper sa voiture d'un aileron ou de roues spéciales simplement parce qu'il trouve ça chouette, pas de problème, il monte son aileron et ses roues ; et s'il décide de les enlever car ça allait mieux avant, c'est toujours OK ! Rayon budget, les limites restent raisonnables, à la mesure de l'économie du pays. Enfin, la promotion fait l'objet d'un soin particulier, la politique des entrées gratuites (avec tickets téléchargeables sur internet) ayant largement fait ses preuves.

Le cocktail a bien pris avec les 2003 Miles qui ont cédé l'an dernier la place aux 12 Heures, une distance adaptée aux attentes des concurrents et du public : L'arrivée à 2 heures du matin, c'est génial pour l'ambiance, et les gens peuvent faire la grasse matinée le lendemain, notent les promoteurs d'une course devenue en 2 ans un rendez-vous majeur du calendrier belge, au point d'attirer une belle brochette de pilotes : van de Poele, Duez, Mollekens, Quester, Corthals et Palttala sont au rendez-vous, à côté des habitués Bouvy, Verbergt, Hemroulle, Radermecker, Delcour, Nef, Lémeret, Jamar et autres Slaus.

Bien malin qui pourrait avancer un pronostic solide à la veille d'une confrontation où les candidats au titre joueront gros, des points étant distribués après 3, 6 et bien entendu 12 heures de ronde. Sur le papier, 4 marques peuvent l'emporter : Porsche (avec Bouvy-Loix-Menten, Mathieu-Chouvel-Duez, Nef-Delcour-Deman, Jamar-André-Lémeret et Vroman-Cracco-Maes-Vanmoerkerke notamment), BMW (Vanbellingen-Fumal-Corthals, Lupant-Slaus-Palttala et Quester-Peter-Mollekens), Jaguar (Thiry-Radermecker-Bouche et van de Poele-Geoffroy-Delhez) et Audi (Hemroulle-Verbergt). Les GT admises dans cette série labellisée « tourisme » s'alignent dans une configuration proche de la série, en l'occurrence les Porsche sont des 996 en version Cup ou 993 RSR. Il ne fait guère de doute cependant que l'édition 2006 n'acceptera plus que des berlines, qu'elles soient « silhouettes » ou proches d'un modèle d'origine. De ce point de vue, la course de samedi permettra d'intéressantes comparaisons puisqu'elle accueillera durant... 6 heures une vingtaine de concurrents de la série italienne ETCS dont le règlement semble bien ficelé.

MODE D'EMPLOI

MODE D'EMPLOI

3e meeting des Belgian Touring Car Series (BTCS). Sont admises les voitures de tourisme (y compris les Silhouettes) et les GT proches de la série. Des points au championnat seront distribués après 3 h, 6 h et au classement final. Une vingtaine de concurrents de la série italienne ETCS disputeront les 6 premières heures puis se retireront.

Courses annexes 2 manches du Mini-Challenge (Ugeux, Bouvy, Corthals, Verbist) et 2 courses du Dutch Supercar Challenge (Belcar néerlandais)

Vendredi. Essais de 8 h 40 à 17 h 30, course 1 Dutch Supercar à 18 h (60 min). Samedi. Warm-up à 8 h 30, courses Mini (2 × 20 mn + 1 tour) et Dutch Supercar (60 mn) dès 9 h 25, départ des 12 à 14 h.

Entrée. Gratuite avec invitations téléchargeables sur divers sites spécialisés.

TV. Départ en direct sur la Deux à 13 h 35, « Champions » spécial dimanche sur la Une à 10 h 20.