Un temple provisoire du rock

BODEUX,JEAN-LUC

Page 17

Samedi 26 février 2011

Arlon L’ex-palais de justice doublera l’Entrepôt en rénovation

Le plus ancien bâtiment public de la province, l’entrepôt des douanes rebaptisé L’Entrepôt, vit depuis des années au rythme des musiques actuelles. Il est d’ailleurs le seul lieu qui leur est dédié en permanence en Luxembourg.

Mais le bâtiment qui longe les rails, à la rue Zénobe Gramme, est resté à l’état brut. Même si les amateurs de rock aiment ce genre de friche sans confort qui correspond à leur musique, il était temps d’adapter les lieux à tous niveaux. Ce projet de rénovation-extension, on en parle depuis des années. « Les choses essentielles doivent prendre le temps pour s’ancrer dans la vie », philosophe Jean-Pierre Pirson, administrateur de Losange Fondation, qui gère les lieux. Frédéric Lamand, mentor de l’ASBL Les Nuits de l’Entrepôt, poursuit : « Arlon est la seule ville qui a investi dans un bâtiment pour les musiques actuelles. Le réseau plasma qui regroupe ce type de salles en Communauté française montre qu’il n’y en a même pas à Namur, à Mons. »

De leurs côtés, les élus sont satisfaits du travail de Losange. « Je me suis battu hier pour que le bâtiment reste propriété communale, commente l’échevin André Balon. Tant mieux. Au fil des mois, je me suis rendu compte qu’il y avait un public, une organisation et un travail de fond remarquable. La Ville est reconnaissante de ce que vous faites pour les jeunes. »

Dès le 1er août, les travaux – 1,1 million d’euros sur fonds propres, car il n’y a pas de subsides – débuteront, avec le souhait ferme d’être bouclés pour Pâques 2012, comme le prévoit le cahier des charges. Pour ne pas rompre une programmation qui s’est densifiée au fil des mois avec 100 jours d’ouverture en 2010, Losange poursuivra ses concerts dans l’ex-palais de justice, place Léopold, qui en aura fini avec ses premières rénovations.

Quant à l’Entrepôt, une extension sera construite pour permettre l’accès direct des groupes à la salle et à la scène, précise l’architecte Catherine Collet. La salle de concert sera agrandie, grâce à un mur abattu. La petite salle restera telle quelle, mais la disposition interne (scène, bar) sera modifiée. Façade rafraîchie et adaptée mais non transformée, aménagements acoustiques, transformation des caves en salles de répétition et en loges, nouvelle toiture, coursive à l’étage, nouveaux chauffage et système électrique, l’Entrepôt fera vraiment peau neuve.