Une année onéreuse pour les assurances En 1999, les catastrophes ont causé 52.000 décès

BELGA

Page 25

Vendredi 10 décembre 1999

Une année onéreuse pour les assurances En 1999, les catastrophes ont causé 52.000 décès

Les catastrophes survenues en 1999 ont coûté la vie à près de 52.000 personnes dans le monde, évalue la compagnie suisse de réassurances Swiss Re. Le montant total des dommages avoisine 65 milliards de dollars (plus de 2.500 milliards de francs), sans tenir compte des conséquences économiques indirectes.

L'année 1999 est la plus onéreuse depuis 1994, a indiqué jeudi Swiss Re. Elle se classe en 4e position dans l'échelle des années les plus coûteuses de l'histoire des assurances après 1989, 1992 et 1994. Elle doit ce rang au faible degré d'assurance en Turquie et à Taïwan où ont eu lieu de grosses catastrophes. Sur le total des personnes décédées, plus de 80 % ont été victimes de catastrophes naturelles. Les cinq catastrophes les plus meurtrières ont été le séisme à Izmit (19.000 morts) en Turquie, le cyclone Orissa en Inde (15.000 morts), les séismes à Taïwan (2.321 morts) et en Colombie (1.025 morts) ainsi que les crues en Chine (725 morts).

Le séisme en Turquie a causé pour 20 milliards de dollars de dommages (780 milliards de francs), dont 2 milliards seulement étaient assurés. A Taïwan, pour 14 milliards de dommages (546 milliards de francs), seul un milliard bénéficiait d'une couverture.

Les catastrophes techniques, pour leur part, étaient assurées pour 4 milliards de dommages en 1999. Plus de la moitié a résulté de grands incendies et d'explosions. La plus grosse explosion, celle d'une centrale électrique aux Etats-Unis, a coûté 650 millions de dollars. Au total, le secteur mondial de l'assurance a dû régler une ardoise de plus de 22 milliards de dollars (858 milliards de francs). Cette somme a particulièrement grevé les assureurs opérant dans les régions touchées par les séismes et les tempêtes, ceux assurant les risques industriels ainsi que les réassureurs internationaux. (Belga.)