« Privilégier les transports doux »

MATRICHE,JOEL

Page 18

Mercredi 7 septembre 2011

Urbanisme Boulevard urbain le long de la Meuse : fin de l’enquête publique

En octobre 2010, les autorités communales et régionales avertissaient les riverains de l’ouverture, entre 2012 et 2014, d’un vaste chantier entre le pont de Fragnée et le giratoire du boulevard Piercot. Près de 13 millions d’euros ont été réservés par le Feder et le SPW pour transformer cette autoroute qui ne dit pas son nom en un convivial boulevard urbain.

L’enquête publique se terminait mardi, le nombre de réclamations devrait très vite être connu mais il apparaît déjà qu’il y en aura plus de vingt-cinq : pour y donner suite, une réunion de concertation regroupant cinq représentants de l’autorité publique, cinq représentants du demandeur et cinq délégués des réclamants sera organisée le 15 septembre en matinée à l’hôtel de ville.

ASBL ayant pour mission de diffuser des « idées pour la ville », UrbAgora se réjouit de cet aménagement urbain mais, dans un courrier adressé aux autorités régionales et communales, regrette néanmoins quelques « carences fondamentales » dans le projet. La priorité insuffisamment marquée aux modes de transport doux, la création d’une encombrante bande de parking sur le quai de Rome, l’exclusion du pont de Fragnée du périmètre d’aménagement, l’interruption des itinéraires cyclistes en bord de Meuse plutôt qu’au centre-ville sont quelques griefs soulevés par UrbAgora. Si l’ASBL reconnaît que « le projet présenté va métamorphoser la situation actuelle et offrir un cadre de vie incomparablement meilleur à celui existant », elle appelle les pouvoirs publics à « gommer » les imperfections encore relevées.

Pour rappel, l’enjeu du futur chantier est, en profitant du réaménagement annoncé de l’axe courant de la gare des Guillemins au parc de la Boverie puis à la rive droite de la Meuse, de remodeler les bords du fleuve en ôtant à la voiture de son arrogance au profit des cyclistes et des piétons et en facilitant l’accès aux quartiers de Fragnée et des Guillemins.

L’enquête publique étant achevée, il appartient désormais au conseil communal de se prononcer sur les modifications de voirie (notamment une desserte à modifier quai de Rome) puis au Collège de rendre un avis.

Le permis devrait être délivré au plus tard en avril 2012, voire en juin 2012 si un recours contre les travaux de voirie est introduit auprès du ministre régional des Travaux publics.