Vitamine D et réduction du risque du cancer du colon

n.c.

Vendredi 22 janvier 2010

Des niveaux sanguins élevés de vitamine D sont associés à une réduction du risque de cancer du colon, selon une étude comparative sur plus d’un demi million d’Européens, publiée vendredi par le British Medical Journal.

Les personnes dotées des niveaux sanguins de vitamine D les plus élevés ont un risque de faire un cancer colorectal de près de 40 % inférieur à celui de ceux qui ont les niveaux les plus bas.

Cette vitamine, qui est fabriquée par l’organisme exposé au soleil, mais peut aussi provenir de l’alimentation, joue un rôle déterminant pour la solidité des os en favorisant la fixation du calcium.

L’étude, conduite de 1992 à 1998, qui repose sur le projet EPIC (pour European Prospective Investigation into Cancer) sur plus de 520.000 personnes de dix pays européens de l’Ouest, et coordonné par le Centre international de recherches sur le cancer, l’agence de l’OMS pour le cancer, basée à Lyon.

Reste à éclaircir si induire une concentration sanguine élevée en vitamine D à l’aide de compléments alimentaires ou d’aliments fortifiés en vitamine D constitue une meilleure solution que d’obtenir ce résultat par une alimentation équilibrée combinée avec une exposition régulière et modérée au soleil, selon les auteurs.

(D’après AFP)