Washington presse Londres sur l’Iran

n.c.

Vendredi 2 novembre 2007

Le sous-secrétaire d’État américain va faire pression pour un durcissement des sanctions contre l’Iran au cours d’entretiens à Londres sur le programme nucléaire iranien. Il retrouve les diplomates des 4 autres pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU ainsi que d’Allemagne et compte pousser pour l’adoption d’une 3e résolution instaurant une nouvelle série de sanctions contre Téhéran. La Russie et la Chine restent sceptiques. Le régime iranien a jusqu’à décembre pour répondre à toutes les questions de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) sur son programme nucléaire, demeuré en grande partie secret jusqu’à il y a 4 ans. Un rapport d’étape sur l’avancée de ces discussions doit être publié à la mi-novembre par le patron de l’AIEA, l’Égyptien Mohammed el-Baradei.