WEEK-END DE GLISSE SUR PISTES ET ROUTES

BRENY,RENE; DESTREBECQ,FRANCK; BODEUX,JEAN-LUC; DETHINE,CATHERINE; BELGA

Page 10

Lundi 9 janvier 1995

Week-end de glisse sur pistes et routes

Nombreux accidents. Le verglas se révèle plus dangereux sur les tronçons recouverts du nouveau revêtement antipluie.

Nouvelle offensive de l'hiver tout au long de ce week-end: dès samedi, les pistes de ski ont été prises d'assaut dans les Ardennes liégeoises et luxembourgeoises toujours enneigées. Faute de trouver assez d'équipements en location, nombre d'amateurs venus sans matériel ont dû se contenter d'une promenade à pied.

Mais sur les routes, les carambolages dus au verglas se sont multipliés dès la nuit de vendredi à samedi, au cours de laquelle l'autoroute E 411 a été fermée, jusqu'à dimanche soir, avec la coupure de l'E 411 entre Libramont et Léglise.

Vendredi soir, on annonçait la formation de verglas en de nombreux endroits. Près d'Ottignies où tombait un épais brouillard, on signalait en début de soirée un accident mortel. Dans la région de Nivelles, une vingtaine de véhicules ont été impliqués dans des télescopages sur l'E 19 Bruxelles-Charleroi. La gendarmerie a multiplié les équipes pour les constats et pour régler la circulation. Des ambulances ont transporté cinq blessés légers. Sur la nationale 4, entre Natoye et Florée, le verglas a coûté la vie à un jeune sous-officier de 20 ans, Olivier Foulon, de Hamois. A une centaine de mètres de là se produisit une autre collision due au verglas, qui s'est soldée par des dégâts matériels.

A Spontin, dans la nuit de vendredi à samedi, peu après 3 heures du matin, carambolage de trois camions et deux voitures dans le sens Luxembourg-Bruxelles. Un premier poids lourd a dérapé sur le verglas en formation, les autres véhicules n'ont pu l'éviter. Un seul blessé léger dans cet accident très spectaculaire. En raison du verglas, l'autoroute Namur-Luxembourg a été totalement interdite à la circulation dans les deux sens, jusque vers 9 heures du matin, après intervention des services d'épandage.

Le trafic ferroviaire en direction des Pays-Bas a également été perturbé samedi matin, en raison d'une rupture de caténaire à hauteur de Dordrecht. Conséquences: l'ensemble des trains de liaison Benelux (Luxembourg-Bruxelles-Amsterdam) ont été limités au trajet Bruxelles-Roosendael, en empruntant ensuite la ligne Tilburg-Utrecht (50 minutes de retard). Les travaux de réparation de la caténaire ont été rapidement effectués et les déviations ont été supprimées dès 11 heures.

Samedi soir, quinze personnes ont été blessées dans une collision en chaîne due aux brouillards givrants et impliquant 22 véhicules sur l'E 19 à Loenhout. Par endroits, la visibilité était limitée à cinq mètres.

Dimanche, la pluie a surpris les 15.000 à 20.000 amateurs de glisse venus sur les pistes de ski des cantons de l'Est. Littéralement pris d'assaut durant tout le week-end, à la grande joie du secteur Horeca et des loueurs de skis (toutes les paires de lattes sont sorties du placard), le plateau des Hautes Fagnes s'est transformé en patinoire sur le coup de 16 heures, au moment où la plupart prenaient le chemin du retour.

Circulation très dense qui progressait à pas d'homme sur le verglas, mais aucun accident grave à signaler hier soir dans les régions de Spa, Verviers, Eupen et sur le plateau fagnard. Juste des tôles froissées et quelques pirouettes.

En revanche, plusieurs accidents avec blessés légers sont survenus en début de soirée sur l'E 40 dans le sens Liège-Aix-la-Chapelle, au-delà de l'échangeur de Battice. Circulation fortement ralentie. Pas autant que sur l'autoroute E 27, toutefois, où un bouchon de 10 km s'est formé entre 17 et 18 heures entre Verviers et Battice.

Sur le réseau luxembourgeois, la situation est restée calme, malgré quelques accidents avec blessés légers sur l'E 411 à hauteur de Tellin et à Bouillon. Mais le crachin de dimanche après-midi a à nouveau transformé les routes en patinoires.

Si l'épandage effectué dimanche midi par la régie de Daussoulx sur l'E 411 a permis d'éviter le pire, certaines parties du tracé sont confrontées au nouveau revêtement autodrainant, notamment sur le viaduc de Rhisnes, entre Daussoulx et Champion, et à Loyers. Destiné à réduire le bruit, plus absorbant et adhérent par temps de pluie, le revêtement ne fixe pas le sel, explique-t-on à Daussoulx. Il est plus dangereux par temps de verglas. Un épandage préventif à ces endroits a été programmé dimanche soir.

La gendarmerie, qui conseillait la prudence sur ces tronçons recouverts du nouveau revêtement, signalait peu après 16 heures qu'une trentaine d'accidents s'étaient produits sur la N 5 (Couvin-Charleroi), sur l'E 411 (Namur-Bruxelles), sur l'A 26 (Bastogne-Neufchâteau), ainsi qu'à Fraire (un tué) et sur le viaduc de Sovet (un dernier mort) en province de Namur.

Fr. D., J.-L. B., C. D.

(avec Belga).