Wesphael lance Ecologie et laïcité

n.c.

Mardi 3 mai 2011

Bernard Wesphael, chef de file Ecolo au parlement wallon, lance un « courant de pensée » à l’intérieur de son parti.

Se sentant « peu soutenu et marginalisé » par la direction d’Ecolo depuis des années, il n’exclut par ailleurs pas de se porter candidat à la coprésidence du parti, annonce-t-il mardi dans une interview accordée à La Libre Belgique.

S’il dit garder confiance en la direction actuelle d’Ecolo, Bernard Wesphael estime néanmoins « urgent d’ouvrir le spectre de l’écologie politique à de nouvelles dimensions. » Son mouvement « Ecologie et laïcité », qui plaide pour une stratégie de réforme radicale, tournera autour de deux grands axes de travail : le renforcement de la démocratie parlementaire et la défense de la laïcité.

Pour le premier point, M. Wesphael avance qu’il faut changer le régime parlementaire et réhabiliter « la liberté et l’impertinence politique ». « La particratie est devenue trop lourde par rapport à ce que les citoyens sont en droit d’attendre d’un élu », explique-t-il.

En ce qui concerne le second axe de travail, la volonté de Bernard Wesphael est « d’insister sur la nécessité de renforcer la laïcité au sens de la neutralité de l’État dans une société belge qui est de plus en plus mitoyenne et de moins en moins citoyenne. » Il insiste n’avoir aucune intention de se placer « dans une logique d’attaque ou de défense » par rapport à Jean-Michel Javaux. « Je ne suis pas dans une démarche visant à mettre à mal ou à affaiblir la direction actuelle du parti. Mon objectif est de faire avancer la réflexion sur plusieurs problématiques », ajoute le chef de file Ecolo.

(Belga)